Réunion du Conseil d’administration de l’ANEL à l’Assemblée nationale – 23 mai 2019

Il s’est réuni ce jour sous la présidence de Jean-François Rapin, président de l’ANEL, sénateur du Pas-de-Calais, conseiller régional des Hauts-de-France et en présence de parlementaires et d’élus des diverses façades maritimes de métropole et d’Outre-mer. Les débats avec les administrateurs ont principalement porté sur :

  • Les pistes de réflexion à l’issue des ateliers du CNML des 24 et 25 avril dernier auxquels des élus de l’ANEL ont participé   
  • L’actualité parlementaire, avec notamment l’adoption du projet de loi d’orientation des mobilités au Sénat en première lecture  et le compte-rendu des  différentes auditions dont celle de Jean-François Rapin avec Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique, sur l’adaptation des territoires littoraux au dérèglement climatique à l’horizon 2050.
  • La présentation de la mission des élus en Guyane du 11 au 16 mars 2019, dans le cadre de l’atelier organisée par les scientifiques d’EUCC France, aux côtés des élus d’Interco’Outre-mer. La découverte du littoral guyanais sous influence amazonienne et  les échanges avec des élus locaux ont illustré une fois encore la nécessité de tenir compte des particularités des espaces littoraux, dans leur diversité. Les élus ont été très surpris de constater la rapidité de l’évolution des paysages côtiers vaseux et couverts de mangroves, selon des cycles de plus en plus courts,  qui exigent des possibilités d’adaptation très fortes et difficilement compatibles avec  les règles d’urbanisme de l’hexagone ;
  • Les propositions de thème qui devrait aborder le sujet des nouvelles étapes de la décentralisation au cours des prochaines Journées Nationales d’études  de l’ANEL du 23 au 25 octobre 2019 à Bordeaux

Puis , les administrateurs ont reçu les partenaires de l’ANEL ; RTE représentée par Philippe Prost, directeur du Groupe Développement à Réseau de Transport d’Electricité,  qui a fait une présentation très concise sur les objectifs du groupe et le nouveau cadre légal de leurs interventions en mer s’agissant des raccordements terre/mer essentiellement, et de leur volonté de contribuer à la transition énergétique en optimisant le réseau par la mutualisation des raccordements. Il a aussi fait part des recherches en cours pour les plateformes en mer .

Le président Rapin a ensuite accueilli Pascal Berteaud, directeur général du CEREMA et ami de l’ANEL depuis des années, ayant été amenés à travailler sur des sujets communs, notamment lorsqu’il était directeur de l’eau. Après des rencontres préparatoires, il avait été convenu de signer une convention de partenariat avec le CEREMA, en présence des élus du Conseil d’administration. Cette convention de partenariat a pour objectif d’œuvrer au développement d’actions communes pour une gestion intégrée des littoraux de métropole et d’Outre-mer. Un appel à partenaires « gestion intégrée du littoral » sera lancé  prochainement et permettra d’accompagner les collectivités territoriales volontaires dans une dynamique de gestion intégrée de la mer et de leur littoral.